Le numéro 53 d’Égards est disponible

Mise en ligne de La rédaction, le 27 mars 2017.

Sommaire du numéro 53 – Février-Avril 2017

Richard Décarie – Du populisme au conservatisme: Donald Trump et Kevin O’Leary

Matthieu Lenoir – François Fillon: un conservatisme à la française? (texte intégral)

Gary Caldwell – La «formalisation» au XXIe siècle

Michel Gabriel Léon – Jacobinisme et fédéralisme: Le cas français

Jean Renaud – Notes actuelles et inactuelles pour une résistance conservatrice

À la pointe du calame

Patrick Dionne – Par la faute de Jules Laforgue

Le siècle, les hommes, les idées

Jean Renaud – Du peuple, du populisme et des élites conservatrices (texte intégral)

Notes de lecture

André Désilets – Philippe Barthelet, dir., Gustave Thibon

André Désilets – Alexandre Soljénitsyne, Ma collection littéraire. Notes sur la littérature russe, tome I

Du populisme au conservatisme : Donald Trump et Kevin O’Leary

Mise en ligne de La rédaction, le 27 mars 2017.

par Richard Décarie

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 53/FÉVRIER-AVRIL 2017]

Trump Tower

Le 27 mai prochain, le Parti conservateur du Canada (PCC) se choisira un nouveau chef. De 2003 à 2005, j’ai contribué à ma façon à l’avènement du gouvernement de Stephen Harper (2006-2016), tout en appartenant à cette frange de conservateurs déçus d’avoir constaté l’omniprésence du libéralisme dans son action politique. À l’occasion de la présente campagne à la chefferie, regardons quelles pourraient être les conditions requises pour que le PCC devienne véritablement conservateur. / Lire la suite… »

François Fillon : un conservatisme à la française ? (texte intégral)

Mise en ligne de La rédaction, le 27 mars 2017.

par Matthieu Lenoir

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 53/FÉVRIER-AVRIL 2017]

François Fillon

Lors de la désignation, par élection «primaire» à deux tours, du candidat de la droite à l’élection présidentielle de ce printemps en France, François Fillon a incarné le malaise profond de l’électorat des démocraties occidentales. Premier ministre durant les cinq années de la présidence Sarkozy, cet héritier du gaullisme social reconverti dans la rigueur libérale a gagné haut la main et à la surprise générale. Il a devancé de trente-trois points le candidat pré-désigné par la médiacrature, Alain Juppé, donné gagnant par tous les sondages. / Lire la suite… »

La «formalisation» au XXIe siècle

Mise en ligne de La rédaction, le 27 mars 2017.

par Gary Caldwell

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 53/FÉVRIER-AVRIL 2017]

Une des caractéristiques de notre monde contemporain – surtout en ce début de XXIe siècle – c’est la tendance à réduire en formules la façon dont nous devons réagir en moult circonstances pratiques, au-delà des enjeux de principes ou moraux. / Lire la suite… »

Jacobinisme et fédéralisme: Le cas français

Mise en ligne de La rédaction, le 27 mars 2017.

par Michel Gabriel Léon

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 53/FÉVRIER-AVRIL 2017]

Il est toujours fascinant d’observer les institutions, leur philosophie et leurs œuvres, par le biais de leur non-dit. S’il en est un qui sous-tend l’histoire républicaine en France depuis ses débuts, c’est bien celui de la négation de la pluralité des souverainetés territoriales et de la subsidiarité de l’action politique. / Lire la suite… »

Notes actuelles et inactuelles pour une résistance conservatrice

Mise en ligne de La rédaction, le 27 mars 2017.

par Jean Renaud

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 53/FÉVRIER-AVRIL 2017]

II. Le monde humain, avec ses cascades d’événements tragiques, de doctrines contradictoires, de passions antinomiques, paraît absurde ou confus, comme un rêve éveillé, une hallucination racontée par un fou et rédigée par un ivrogne. Mais sous la confusion apparente de ce monde, le croyant discerne un sens, une «justesse cachée, / Lire la suite… »

À la pointe du calame. Par la faute de Jules Laforgue

Mise en ligne de La rédaction, le 27 mars 2017.

par Patrick Dionne

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 53/FÉVRIER-AVRIL 2017]

Jules Laforgue

NUIT D’HIVER

Ta flamme,
Ô femme :

Une lame
Dans l’âme.

JOUR D’HIVER

La lumière tombe du ciel,
Sauve le cœur trop charnel,
La vieille terre crevassée.
Celle qu’il a caressée
N’a qu’amour dans les yeux;
Le jour n’attendait qu’eux. / Lire la suite… »

Le siècle, les hommes, les idées. Du peuple, du populisme et des élites conservatrices (texte intégral)

Mise en ligne de La rédaction, le 27 mars 2017.

par Jean Renaud

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 53/FÉVRIER-AVRIL 2017]

Auguste Comte croyait pouvoir s’appuyer sur les «âmes populaires» dans la mesure où celles-ci sont encore «soustraites à l’ascendant des lettrés, seuls radicalement incurables*». Mais qu’est-ce donc qu’une «âme populaire»? Qu’est-ce que le peuple? Je mets de côté diverses significations, pour m’en tenir au sens de plèbe, c’est-à-dire cette partie de la population qui n’appartient ni aux classes dirigeantes ni à la bourgeoisie, la «populace» de Voltaire, le «prolétariat» de Marx, le «peuple» de Michelet… / Lire la suite… »

Notes de lecture. Philippe Barthelet, dir., Gustave Thibon

Mise en ligne de La rédaction, le 27 mars 2017.

Philippe Barthelet, dir., Gustave Thibon , Lausanne, L’Âge d’Homme, 2012, coll. «Les Dossiers H».

par André Désilets

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 53/FÉVRIER-AVRIL 2017]

Gustave Thibon

Gustave Thibon

Tout indique que notre époque tumultueuse semble destinée au règne de l’insignifiance et du bruit, là où l’on beugle comme des forcenés «Au diable Victor Hugo!» et «À quoi bon les vieilleries?» qui traînent dans l’histoire depuis des millénaires. Manifestement, le «Rusé», qui pour Martin Luther est «celui qui fronce le nez, ironise et se moque», continue son œuvre caustique, mensongère et destructrice. Mais la civilisation ne serait-elle «qu’une mince pellicule au-dessus d’un chaos brûlant», comme le croyait Frédéric Nietzsche? / Lire la suite… »

Notes de lecture. Alexandre Soljénitsyne, Ma collection littéraire. Notes sur la littérature russe, tome I

Mise en ligne de La rédaction, le 27 mars 2017.

Alexandre Soljénitsyne, Ma collection littéraire. Notes sur la littérature russe, tome I, traduit du russe et annoté par Lucile et Georges Nivat, avant-propos de Georges Nivat, Paris, Fayard, 2015.

par André Désilets

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 53/FÉVRIER-AVRIL 2017]

Alexandre Soljénitsyne

Alexandre Soljénitsyne

À l’instar de Cioran ou du curé de Nazareth, Émile Shoufani, j’aime les grands Russes : les Pouchkine, Gogol, Dostoïevski, Leontiev, Soloviev, Chestov, Berdiaeff, Pasternak, Evdokimov et, bien entendu, Alexandre Soljénitsyne, pour ne citer que des noms plus connus en Occident, des noms qui m’ont permis un approfondissement décisif, un raccordement aux aventuriers du spirituel, ces précieux intercesseurs entre les traditions d’ici et d’ailleurs.

Avec la publication de ses notes sur la littérature russe, Alexandre Soljénitsyne revisite, dans ce premier tome, des œuvres de Mikhaïl Iourievitch Lermontov (1814-1841), Alexeï Konstantinovitch Tolstoï (1817-1875), / Lire la suite… »