Le numéro 60 d’Égards est disponible

Mise en ligne de La rédaction, le 27 novembre 2019.

Sommaire du numéro 60 – Novembre 2019-Janvier 2020

Gary Caldwell – Pour la pérennité de la société québécoise: À la mémoire de Gilles Paquet

Béla S. Király – Le monde sacré et le monde profane ne sont pas isolés: Entretien avec Zoltán Osztie

Jean Renaud – Pensées de derrière la tête suivi de Vingt-sept ans après

À la pointe du calame

M.F.J. – Fragments autobiographiques

Notes de lecture

André Désilets – Marcel De Corte, L’intelligence en péril de mort

Michel Léon – Richard Bastien, Le crépuscule du matérialisme

Nicole Gagnon – Jacques Houle, Disparaître. Afflux migratoire et avenir du Québec, préface de Mathieu Bock-Côté

Document

Marie-France James – Jean-Claude Dupuis et le mythe de la Révolution tranquille

Notes de lecture. Jacques Houle, Disparaître. Afflux migratoire et avenir du Québec (texte intégral)

Mise en ligne de La rédaction, le 27 novembre 2019.

Notes de lecture. Jacques Houle, Disparaître. Afflux migratoire et avenir du Québec,
préface de Mathieu Bock-Côté, Liber, 2019.

par Nicole Gagnon

[EXTRAITS DU NUMÉRO 60/NOVEMBRE 2019-JANVIER 2020]

Depuis Lord Durham, la nation originaire de la Nouvelle-France est sujette à des accès récurrents d’angoisse de disparition. Déjà en 1840, Étienne Parent s’était résigné à l’assimilation promise aux Canadiens français. Vaguement rassurée par la portion d’État qui leur était dévolue à la fondation du pays, et surtout par l’édification d’une solide armature ecclésiale porteuse de la nation, les Canadiens français n’en restaient pas moins catastrophés par la saignée démographique vers les États-Unis ainsi que par l’anglicisation galopante des minorités de la diaspora. Celle de la Nouvelle-Angleterre rendait les armes à la fin des années 1920; quarante ans plus tard, la nation elle-même s’amputait officiellement de celles du Canada, pour se replier sur le territoire du Québec. Entretemps, Lionel Groulx s’était efforcé de ranimer ce «petit peuple de l’espèce tragique», de / Lire la suite… »

Pour la pérennité de la société québécoise: À la mémoire de Gilles Paquet

Mise en ligne de La rédaction, le 27 novembre 2019.

par Gary Caldwell

[EXTRAITS DU NUMÉRO 60/NOVEMBRE 2019-JANVIER 2020]

Gilles Paquet (1936-2019)

Gilles Paquet (1936-2019)

Dernièrement, l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) nous a appris que «la moitié des moins de quinze ans ne vivent pas avec leurs deux parents biologiques». C’est énorme! Que nous en soyons rendus là met en évidence une situation catastrophique, du moins pour ceux qui reconnaissent que la cellule familiale est un élément primordial à toute communauté humaine, une composante essentielle de son soubassement.

En l’absence de familles stables, on fragilise la transmission du patrimoine aussi bien culturel que matériel. La société québécoise ne peut pas espérer résister longtemps aux forces de dissolution d’une culture ambiante centrée sur l’individu isolé. Toutefois le constat de l’ISQ n’a pas provoqué de grands remous dans le discours public, au point que je n’ai même / Lire la suite… »

Le monde sacré et le monde profane ne sont pas isolés: Entretien avec Zoltán Osztie

Mise en ligne de La rédaction, le 27 novembre 2019.

par Béla S. Király

[EXTRAITS DU NUMÉRO 60/NOVEMBRE 2019-JANVIER 2020]

Zoltán Osztie

Zoltán Osztie

Né à Sóvárad (Sarateni en roumain), un village situé en Roumanie dans la région de Transylvanie, Béla S. Király est un collaborateur régulier de Magyar Szemle (La Revue hongroise) , une revue publiée à Budapest. Magyar Szemle fut une revue prestigieuse entre 1927 et 1944, refondée en 1992 par le premier ministre József Antall et Gyula Kodolányi (rédacteur en chef jusqu’en 2017).

«Nous, chrétiens, nous avons un / Lire la suite… »

Pensées de derrière la tête suivi de Vingt-sept ans après

Mise en ligne de La rédaction, le 27 novembre 2019.

par Jean Renaud

[EXTRAITS DU NUMÉRO 60/NOVEMBRE 2019-JANVIER 2020]

«Pouvons-nous espérer devenir les Japonais de l’Amérique?»

«Pouvons-nous espérer devenir les Japonais de l’Amérique?»

Ces «Pensées de derrière la tête» ont été publiées dans la revue Liberté («Le Québec des écrivains», volume 34, no 5 (203), octobre 1992), il y a vingt-sept ans déjà. J’ai cru que quelques notes ne seraient pas de trop pour éclairer certaines allusions. J’ai aussi tenté l’exercice, que je crois utile, de comparer les deux temps, qui semblent si loin l’un de l’autre, dans un essai plus développé, bilan oblige, auquel j’ai donné un titre que m’avait laissé Alexandre Dumas, «Vingt-sept ans après».

Je l’avoue, la question de l’indépendance ne me passionne guère. Cependant, et malgré mon ennui, j’aurais pu proposer ces distinctions non point savantes, mais prudentes, qui doivent inspirer le politicien plus ou moins délivré de cet inquiétant / Lire la suite… »

À la pointe du calame. Fragments autobiographiques

Mise en ligne de La rédaction, le 27 novembre 2019.

par M.F.J.

[EXTRAITS DU NUMÉRO 60/NOVEMBRE 2019-JANVIER 2020]

Grève à la Dominion Bridge (La Presse du 26 août 1960)

Grève à la Dominion Bridge (La Presse du 26 août 1960)

Décès du père
Le 21 septembre 1960, il y avait grève à la Dominion Bridge de Lachine. Mon père, engagé au salaire minimum depuis la perte de son emploi au Canadian Pacific Railways, venait de faire du piquetage toute la nuit en carburant au café et à la cigarette. De retour à la maison, il aurait dû déjeuner; mais un malaise inhabituel l’amena plutôt à gagner le lit sans manger. Ma mère donna donc le bain au dernier-né d’à peine deux mois.

Au bout de quelques minutes, alors que ma mère était toujours en train de procéder à la toilette du bébé, mon père l’appela en lui disant: / Lire la suite… »

Notes de lecture. Marcel De Corte, L’intelligence en péril de mort

Mise en ligne de La rédaction, le 27 novembre 2019.

Marcel De Corte, L’intelligence en péril de mort, édition établie et augmentée de notes par Jean-Claude Absil, Paris, Éditions de L’Homme Nouveau, 2017.

par André Désilets

[EXTRAITS DU NUMÉRO 60/NOVEMBRE 2019-JANVIER 2020]

Marcel De Corte

Marcel De Corte

À l’instar de Gustave Thibon, de Jean Brun ou de Thomas Molnar, Marcel De Corte n’est pas de ces philosophes qui cherchent par leur œuvre à nous soumettre «au plus net des esclavages», celui de «la parfaite et définitive fourmilière» (Valéry), qui est la somme des sans visages qu’évoque Jacques Ellul dans son étude sur la Signification biblique de la Grande Ville (Paris, La Table Ronde, 2003, p. 226-244).

L’intelligence en péril de mort couronne le cheminement de Marcel De Corte, cet écrivain prophète qui n’hésite pas à dénoncer l’intelligentsia de notre temps, celle qui veut que le monde «ne soit l’œuvre que de l’homme, un homme qui ne soit l’œuvre que de lui-même». / Lire la suite… »

Notes de lecture. Richard Bastien, Le crépuscule du matérialisme

Mise en ligne de La rédaction, le 27 novembre 2019.

Richard Bastien, Le crépuscule du matérialisme, Paris, Éditions Salvator, 2019.

par Michel Léon

[EXTRAITS DU NUMÉRO 60/NOVEMBRE 2019-JANVIER 2020]

La doxa techno-scientifique contemporaine s’est largement bâtie sur l’exclusion de la métaphysique, considérée par maints chercheurs athées et leurs cohortes de sectateurs politiques comme le repaire de l’obscurantisme et de l’irrationalité. À partir de cette prémisse bourgeonnent deux pensées à vocation totalitaire: un système techno-marchand qui pose la science expérimentale, l’industrie et le marché comme des substituts mondains et exclusifs au salut chrétien; un fatalisme islamique qui pose un Dieu impersonnel et arbitraire en dictateur du monde, aux oukases inaccessibles à l’intellection humaine. Entre cette raison sans foi et cette foi sans raison, nœuds gordiens de la crise civilisationnelle qui désespère notre époque, Richard Bastien livre une mise au point historique et scientifique capitale: la Révélation chrétienne / Lire la suite… »

Document. Jean-Claude Dupuis et le mythe de la Révolution tranquille

Mise en ligne de La rédaction, le 27 novembre 2019.

par Marie-France James

[EXTRAITS DU NUMÉRO 60/NOVEMBRE 2019-JANVIER 2020]

Jean-Claude Dupuis

Jean-Claude Dupuis

Jean-Claude Dupuis (1961- ) est historien de formation et se définit «catholique traditionaliste»; ce qui, par les temps qui courent, est plutôt rare chez-nous et vaut donc que l’on s’y attarde aujourd’hui.

Pour l’indépendance du Québec et nationaliste, en faveur de l’ordre et de la tradition, il précise se situer à droite sur le plan moral et à gauche en matière économique, ce que nos voisins américains dénomment «un conservateur social». Son leitmotiv: / Lire la suite… »

Le numéro 59 d’Égards est disponible

Mise en ligne de La rédaction, le 10 juin 2019.

Sommaire du numéro 59 – Mai-Juillet 2019

Jean Renaud – En cette seizième année

Patrick Dionne – La vérité, c’est la démocratie : une lecture de 1984

Jean Renaud – Vous ne nous emporterez pas au Paradis: Utopie et Politique

Le siècle, les hommes, les idées

Michel Léon – Le centralisme jacobin contre la France: Macron et les gilets jaunes

Béla S. Király – La province française estime que Macron devrait prendre la porte

Dr Carrie O’Tipp – L’habit ne fait pas le genre

Notes de lecture

André Désilets – Alexeï et Valentina Lossev, «La Joie pour l’éternité ». Correspondance du Goulag (1931-1933)

Nicole Gagnon – Jonathan Livernois, La révolution dans l’ordre. Une histoire du duplessisme

Document

Marie-France James – L’histoire sans fard : le chassé-croisé De Gaulle / Pétain