Le numéro 46 d’Égards est disponible

Mise en ligne de La rédaction, le 5 mars 2015.

Égards 46

Sommaire du numéro 46 – Février-Avril 2015

Matthieu Lenoir – Le terrorisme recyclé

Robert Reilly – La banalisation de la liberté

Jean Renaud – Charlie Hebdo et les apories du conservatisme: Notes pour servir à une (future) culture conservatrice

Richard Bastien – L’homme heureux ou l’anthropologie chrétienne de G.K. Chesterton

CHRONIQUES

Luc Gagnon, Monique David et Paul-André Deschesnes – Le siècle, les hommes, les idées: La grande pitié des églises du Québec, La paix de l’esprit: une illusion et Des enfants pour le trésor public

Matthieu Lenoir, André Désilets et Benoît Miller– Notes de lecture sur Louis de Bonald (Réflexions sur l’accord des dogmes de la religion avec la raison), Armel Guerne (Le Verbe nu) et Philippe Henne (Le vertige divin)

Débats et polémiques
Gary Caldwell – Le «nous» identitaire: De Sainte-Edwidge au point de vue de Sirius

Le terrorisme recyclé (texte intégral)

Mise en ligne de La rédaction, le 5 mars 2015.

par Matthieu Lenoir

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 46 / FÉVRIER-AVRIL HIVER 2015 ]

La Bataille de Poitiers (détail)

La France a vécu durant les premiers jours de janvier 2015 deux chocs historiques. Le plus prévisible fut l’attaque coordonnée de trois islamo-terroristes qui ont assassiné dix-sept personnes sur trois théâtres d’opération en région parisienne, avant d’être eux-mêmes occis par les forces de l’ordre. / Lire la suite… »

La banalisation de la liberté (texte intégral)

Mise en ligne de La rédaction, le 5 mars 2015.

par Robert Reilly

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 46 / FÉVRIER-AVRIL HIVER 2015 ]

La Bataille de Poitiers (détail)

On trouvera un abrégé de la version anglaise initiale de ce texte sur le site Web de Library of Law and Liberty (http://www.libertylawsite.org/author/robert-reilly/), qui nous a gracieusement autorisés à publier cette traduction française. Robert Reilly, auteur notamment de The Closing of the Muslim Mind: How Intellectual Suicide Created the Modern Islamist Crisis? (ISI Books, 2010), a été adjoint spécial du président Ronald Reagan et agent de liaison entre son cabinet et l’Église catholique.

Je tiens à dire que j’aime la France. C’est un pays où j’ai souvent séjourné, dont je me suis acharné à apprendre la langue. J’ai été affligé de la voir aux prises avec les attentats meurtriers commis par des terroristes musulmans, en janvier 2015. Et pourtant je ne peux pas m’empêcher non plus de rougir pour elle. / Lire la suite… »

Charlie Hebdo et les apories du conservatisme: Notes pour servir à une (future) culture conservatrice

Mise en ligne de La rédaction, le 5 mars 2015.

par Jean Renaud

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 46 / FÉVRIER-AVRIL HIVER 2015 ]

La Bataille de Poitiers (détail)

Le droit à la liberté d’expression fut un des thèmes dominants après le massacre révoltant, le 7 janvier 2015, de plusieurs collaborateurs du journal satirique parisien Charlie Hebdo et de deux policiers. La liberté d’expression s’enracine dans la tradition occidentale : elle découle, bien au-delà des Lumières, de la notion classique de délibération politique. La vertu de délibération (Thomas la nomme d’un mot grec eubulia qu’on a traduit par «bon conseil») se rattache à la prudence (phronesis), à la sagesse proprement politique. / Lire la suite… »

L’homme heureux ou l’anthropologie chrétienne de G.K. Chesterton

Mise en ligne de La rédaction, le 5 mars 2015.

par Richard Bastien

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 46 / FÉVRIER-AVRIL HIVER 2015 ]

G.K. Chesterton

Gilbert Keith Chesterton est un penseur britannique, qui fut à la fois romancier, critique littéraire, apologète, essayiste, historien, poète, philosophe et journaliste. Le célèbre historien et philosophe français Étienne Gilson a dit de lui qu’il était «un des penseurs les plus profonds qui ait existé*».

Né en 1874 au sein d’une famille de la petite bourgeoisie londonienne, ses parents affichaient un certain laxisme au plan religieux, mais se montraient respectueux de l’éthique victorienne, privilégiant la propriété privée, le sens de l’initiative personnelle et une très grande liberté de pensée. / Lire la suite… »

Le siècle, les hommes, les idées. La grande pitié des églises du Québec

Mise en ligne de La rédaction, le 5 mars 2015.

par Luc Gagnon

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 46 / FÉVRIER-AVRIL HIVER 2015 ]

Église St-Paul à Gatineau

Il n’y a pas eu de messe dans la nuit de Noël à la cathédrale de Rimouski en cette triste année 2014, triste sûrement pour les diocésains rimouskois, mais également pour tous les fidèles catholiques québécois. Cela marque une nouvelle étape de l’apostasie tranquille: pour la première fois dans l’histoire du Québec, une cathédrale est menacée de fermeture pure et simple. Et pas n’importe quelle cathédrale! Celle qui fut autrefois illustrée par le grand évêque ultramontain, Georges Courchesne, et qui surplombe majestueusement le golfe du Saint-Laurent, affirmant la prééminence de la vie spirituelle dans une modeste ville de province. Quelle tristesse serait-ce de voir Rimouski sans sa cathédrale! / Lire la suite… »

Le siècle, les hommes, les idées. La paix de l’esprit : une illusion (texte intégral)

Mise en ligne de La rédaction, le 5 mars 2015.

par Monique David

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 46 / FÉVRIER-AVRIL HIVER 2015 ]

La réprobation de Caïn

Une version abrégée de cet article est parue dans le National Post du 29 octobre 2014.

Depuis le début des audiences portées en appel par l’Association canadienne des libertés civiles de la Colombie-Britannique à la Cour suprême du Canada au sujet du suicide assisté, plusieurs chroniqueurs ont partagé leurs opinions sur la question. / Lire la suite… »

Le siècle, les hommes, les idées. Des enfants pour le trésor public

Mise en ligne de La rédaction, le 5 mars 2015.

par Paul-André Deschesnes

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 46 / FÉVRIER-AVRIL HIVER 2015 ]

Enfants par Philippe de Champaigne

Le Québec vit actuellement une période très difficile sur le plan financier. Depuis des décennies, les groupes de pression (syndicats, groupuscules de gauche, artistes, etc.) ont terrorisé les différents gouvernements. Nous sommes maintenant au bord de la faillite. / Lire la suite… »

Notes de lecture. Louis de Bonald, Réflexions sur l’accord des dogmes de la religion avec la raison

Mise en ligne de La rédaction, le 5 mars 2015.

Louis de Bonald, Réflexions sur l’accord des dogmes de la religion avec la raison, édition établie par Vincent Bouat, présentée et commentée par Jean-Yves Pranchère, préface de Jean de Bonald, Paris, Cerf, 2012.

par Matthieu Lenoir

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 46 / FÉVRIER-AVRIL HIVER 2015 ]

Louis de Bonald

L’époque est à un laïcisme aussi radical qu’inopérant. À l’heure où l’État islamique en Irak draine des milliers de petits Européens convertis ou reconvertis au mahométanisme le plus schizophrénique, à l’heure où l’État israélien réaffirme sa judéité et la fait respecter à coups de tirs de blindés contre le coranisme du Hamas, à l’heure où l’Inde innombrable est gouvernée par un parti hindouiste militant, à l’heure où la France est saisie d’un réveil catholique qui réunit plus d’un million de personnes dans la rue contre les triturations sociétales de la secte socialiste, en cette modernité-là, les palinodies des loges maçonniques (a)gnostiques pour faire valoir leurs supposées lumières tournent à la pure farce. / Lire la suite… »

Notes de lecture. Armel Guerne, Le Verbe nu

Mise en ligne de La rédaction, le 5 mars 2015.

Armel Guerne, Le Verbe nu, Méditation pour la fin des temps, édition établie et préfacée par Sylvia Massias, Paris, Seuil, 2014.

par André Désilets

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 46 / FÉVRIER-AVRIL HIVER 2015 ]

Armel Guerne

Avec Le Verbe nu d’Armel Guerne (1911-1980), le lecteur se détourne des «bises froides des philosophes» pour retrouver de grandes voix, celles qui ne cessent de faire vibrer la dimension mystique de la parole et, par là, de susciter l’étonnement, d’éveiller l’attention, de surprendre dans un monde qui a perdu le sens du combat spirituel et qui a fait du roman par exemple – le genre littéraire le plus prisé de notre temps, dira Jean Renaud – «le déversoir de réalités sordides, de mœurs et d’habitudes éculées, sur lesquelles se trouve brodée une histoire quelconque, tout cela connu et archiconnu »… jusqu’à l’écœurement. / Lire la suite… »