Le numéro 59 d’Égards est disponible

Mise en ligne de La rédaction, le 10 juin 2019.

Sommaire du numéro 59 – Mai-Juillet 2019

Jean Renaud – En cette seizième année

Patrick Dionne – La vérité, c’est la démocratie : une lecture de 1984

Jean Renaud – Vous ne nous emporterez pas au Paradis: Utopie et Politique

Le siècle, les hommes, les idées

Michel Léon – Le centralisme jacobin contre la France: Macron et les gilets jaunes

Béla S. Király – La province française estime que Macron devrait prendre la porte

Dr Carrie O’Tipp – L’habit ne fait pas le genre

Notes de lecture

André Désilets – Alexeï et Valentina Lossev, «La Joie pour l’éternité ». Correspondance du Goulag (1931-1933)

Nicole Gagnon – Jonathan Livernois, La révolution dans l’ordre. Une histoire du duplessisme

Document

Marie-France James – L’histoire sans fard : le chassé-croisé De Gaulle / Pétain

En cette seizième année (texte intégral)

Mise en ligne de La rédaction, le 10 juin 2019.

par Jean Renaud

[EXTRAITS DU NUMÉRO 59/MAI-JUILLET 2019]

CLIQUER ICI POUR ACTIVER LA VIDÉO

La revue Égards en est déjà à sa seizième année. Avec le support de la seule société civile, sans aucune subvention de l’État, elle a acquis le sérieux et très improbable mérite de durer. Cette survie étonnante, curieusement combinée à une extrême fragilité, nous a permis de poursuivre notre œuvre, aussi discrète qu’obstinée, de réforme intellectuelle et morale.

Irremplaçable politique

Que souhaitions-nous apporter au débat public au cours de ces années? Avant tout une défense fervente de la nécessité et de la dignité du politique, niées à la fois par ces libertariens pour lesquels l’économique / Lire la suite… »

La vérité, c’est la démocratie: une lecture de 1984

Mise en ligne de La rédaction, le 10 juin 2019.

par Patrick Dionne

[EXTRAITS DU NUMÉRO 59/MAI-JUILLET 2019]

Edmond O'Brien dans 1984 (1956)

Edmond O'Brien dans 1984 (1956)

Conférence prononcée dans le cadre de la journée d’études politiques «Démocratie et Vérité», qui s’est tenue à la Bibliothèque Albert-le-Grand, à Montréal, le 23 mars 2019.

Il est éclairant de s’interroger sur les amours d’une époque. Ce qu’elle aime la révèle, la définit et la juge. Les Grecs aimaient les épopées et les éphèbes, les Romains, la satire et le pouvoir, le Moyen Âge, la Bible et le vin, la Renaissance, l’anatomie et la philologie, les Temps modernes, le trait et la poudre. / Lire la suite… »

Vous ne nous emporterez pas au Paradis: Utopie et Politique

Mise en ligne de La rédaction, le 10 juin 2019.

par Jean Renaud

[EXTRAITS DU NUMÉRO 59/MAI-JUILLET 2019]

Thomas More

Thomas More

Conférence de clôture prononcée dans le cadre de la journée d’études politiques « Démocratie et Vérité », qui s’est tenue à la Bibliothèque Albert-le-Grand, à Montréal, le 23 mars 2019.

Le mot «utopie» peut être pris dans divers sens. Une signification plus récente, mais qui correspond au langage courant, renvoie à tout projet, à toute entreprise, qui nous paraît impossible à réaliser. Le mot évoque aussi le plan plus ou moins détaillé d’une société imaginaire idéale. Mais l’utopie et les utopistes dont il sera question seront d’abord ceux qui veulent réaliser leur conception théorique et l’établir par une révolution, violente ou non. / Lire la suite… »

Le siècle, les hommes, les idées. Le centralisme jacobin contre la France: Macron et les gilets jaunes (texte intégral)

Mise en ligne de La rédaction, le 10 juin 2019.

par Michel Léon

[EXTRAITS DU NUMÉRO 59/MAI-JUILLET 2019]

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron

Depuis le 17 novembre 2018, la France est secouée par une rébellion spontanée, auto-organisée via les réseaux sociaux numériques, de citoyens venus bloquer ou perturber les axes de circulations du pays puis les quartiers les plus prestigieux de Paris, vêtus de ces gilets jaunes imposés dans toute automobile et réglementés par l’Europe. Les samedis sont leur jour de rassemblement, mais certains sites sont occupés en permanence. Ce mouvement est massivement né dans ce que les élites françaises dénomment «la province», c’est-à-dire 97% du territoire, et dans les petites villes, cette « périphérie » victime de la mondialisation, c’est-à-dire 60% de la population. Il a débouché, à Paris surtout mais aussi dans plusieurs grandes villes, sur des affrontements / Lire la suite… »

Le siècle, les hommes, les idées. La province française estime que Macron devrait prendre la porte

Mise en ligne de La rédaction, le 10 juin 2019.

par Béla S. Király*

[EXTRAITS DU NUMÉRO 59/MAI-JUILLET 2019]

Vue de Saint-Soupplets

Vue de Saint-Soupplets

Le jour de la Toussaint, je me suis rendu à Saint-Soupplets et dans les villages avoisinants, au nord-ouest de l’aéroport de Roissy. Originaires de cette commune et habitant dans le village voisin, à Vinantes, mes amis m’ont appris que leurs parents avaient l’habitude, pendant l’entre-deux-guerres, de fréquenter une certaine famille Károlyi, dont le château se trouve, encore de nos jours, au milieu de la commune. / Lire la suite… »

Le siècle, les hommes, les idées. L’habit ne fait pas le genre

Mise en ligne de La rédaction, le 10 juin 2019.

par Dr Carrie O’Tipp

[EXTRAITS DU NUMÉRO 59/MAI-JUILLET 2019]

Adam et Ève (Dürer)

Adam et Ève (Dürer)

Le 22 mars 2019, au cours d’un colloque en santé mentale organisé par la Direction du développement professionnel continu de la Faculté de médecine l’Université de Montréal, j’assistais à la présentation du Dr Richard Montoro, psychiatre attaché à l’Hôpital général de Montréal et professeur agrégé à l’Université McGill.

Déjà, le titre de sa présentation avait suscité chez moi surprise et agacement: «La nouvelle médecine autour de l’identité de genre (ce que l’omnipraticien doit savoir pour bien accompagner son patient)». Une nouvelle médecine? La médecine ferait-elle donc face à un nouvel homme, à un androïde, ou, dans le cas le plus farfelu, à un nouvel organisme venu des plus lointains espaces? / Lire la suite… »

Notes de lecture. Alexeï et Valentina Lossev, «La Joie pour l’éternité». Correspondance du Goulag (1931-1933)

Mise en ligne de La rédaction, le 10 juin 2019.

Alexeï et Valentina Lossev, «La Joie pour l’éternité». Correspondance du Goulag (1931-1933), traduit du russe par Luba Jurgenson, avant-propos de Georges Nivat, préface d’Elena Takho-Godi, postface de Luba Jurgensen, Genève, Éditions du Syrtes, 2014.

par André Désilets

[EXTRAITS DU NUMÉRO 59/MAI-JUILLET 2019]

Alexeï et Valentina Lossev

Alexeï et Valentina Lossev

Aujourd’hui, il n’est guère facile de parler du mariage sans en faire une caricature grotesque, rappelant du même coup ce qu’il y a de plus trivial et de plus repoussant dans le monde… comme si la vie conjugale était dépourvue d’intensité, de vérité, de beauté et d’élévation.

Aussi fallait-il une certaine audace pour publier une telle correspondance, une correspondance qui évoque avec force l’amour et la foi d’un homme et d’une femme et qui, par là, conteste «la tyrannie des / Lire la suite… »

Notes de lecture. Jonathan Livernois, La révolution dans l’ordre. Une histoire du duplessisme

Mise en ligne de La rédaction, le 10 juin 2019.

Jonathan Livernois, La révolution dans l’ordre. Une histoire du duplessisme , Montréal, Boréal, 2018.

par Nicole Gagnon

[EXTRAITS DU NUMÉRO 59/MAI-JUILLET 2019]

Maurice Duplessis en 1944

Maurice Duplessis en 1944

«Qu’on ne me parle plus jamais de ce grotesque cynique butor personnage. Au moins pendant les cinquante prochaines années», concluait le pamphlet hargneux de Jacques Hébert en l’an 2000 (Duplessis, non merci). La Grande Noirceur et son corollaire encore plus indécrottable, la Révolution tranquille, sont néanmoins restés fichés dans l’imaginaire québécois, tandis que les savantes études sur le duplessisme venues nuancer ou rectifier ce double lieu commun ont proliféré jusqu’à nos jours, culminant dans le gros colloque organisé à l’occasion du cinquantième anniversaire de la mort de Duplessis*.

La Grande Noirceur? «Nos années lumineuses», rétorquait le provocant Jacques Ferron. Quant à la Révolution tranquille, parlons plutôt de «modernisation tardive et accélérée», telle que diagnostiquée notamment par Gary Caldwell**. Cette modernisation / Lire la suite… »

Document. L’histoire sans fard: le chassé-croisé De Gaulle/Pétain

Mise en ligne de La rédaction, le 10 juin 2019.

par Marie-France James

[EXTRAITS DU NUMÉRO 59/MAI-JUILLET 2019]

Pétain/de Gaulle

Pétain/de Gaulle

Je ne me targue pas d’être une historienne chevronnée, patentée, mais je considère que, sans viser ici à réécrire l’Histoire, il y a nécessité de la redresser, de la nuancer, de la dégager de l’idéologie dominante et, dans le présent cas, de la propagande gaulliste. Une documentation à propos et méconnue existe, elle est disponible. Mais encore faut-il la consulter – en particulier, les ouvrages de Jacques le Groignec –, l’intégrer, et diffuser une plus honnête version des faits. À cette fin, j’apporte mon humble contribution. / Lire la suite… »