Claude-Henri Grignon alias Valdombre – Un conservateur enragé

Mise en ligne de La rédaction, le 3 mai 2018.

Il n’y a pas si longtemps, Claude-Henri Grignon signait, sous le nom de Valdombre, des pamphlets politiques et littéraires jubilatoires, vigoureux comme l’air des montagnes, rudes comme un scotch distillé sur une mer en furie, respirant la terre de roche et la dynamite, pamphlets virils, poétiques, bouffons, pittoresques, taillés à la hache à l’ombre d’une croix et alignés à droite. Ce cordial incomparable, devenu rarissime, devait être remis en circulation.

Sont réunis dans ce livre huit textes des Pamphlets de Valdombre parmi les plus toniques. Ils révèlent le courage d’un homme qui frappe la bêtise, l’injustice et le mensonge de plein fouet, dans une langue vivante et directe, ne craignant ni les mesquineries des petits, ni les représailles des puissants. Une véritable traversée du Québec des années 1930 et 1940, qui ressemble par bien des côtés au Québec contemporain, où l’on croise Olivar Asselin, Lionel Groulx, Henri Bourassa, Maurice Duplessis et Léon Bloy, entre autres. De ces pages s’élève le rugissement d’une âme qui, de son propre aveu, n’ambitionnait qu’«une chose: défendre la cause de la Vérité».

Anthologie composée et préfacée par Patrick Dionne
Épilogue de Pierre Grignon

Pour commander : editionssynoptique@gmail.com

Aussi disponible à la Librairie Le Port de tête, 269, avenue du Mont-Royal Est, Montréal, 514.678.9566

Le numéro 56 d’Égards est disponible

Mise en ligne de La rédaction, le 22 mars 2018.

Sommaire du numéro 56 – Février-Avril 2018

Michel Gabriel Léon – La nuit du 4 août 1789 ou l’abolition des libertés françaises

Éric Le Ray – Médias et politique : les cas Trump et Macron

Du balcon de l’Amérique

Jean Renaud – Une civilisation à préserver?

Le siècle, les hommes, les idées

André Désilets – Hommage à Benoît XVI, explorateur de la Parole

Gary Caldwell – L’enjeu de la loi 62 sur la neutralité religieuse de l’État

Notes de lecture

Louis Roy, o.p. – Joshua Furnal, Catholic Theology after Kierkegaard

André Désilets – Karl Kraus, Pro domo et mundo. Aphorismes et réflexions II

Document

François Primeau – Réussir sa mort avec les soins palliatifs – Suite et fin

La nuit du 4 août 1789 ou l’abolition des libertés françaises

Mise en ligne de La rédaction, le 22 mars 2018.

par Michel Gabriel Léon

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 56/FÉVRIER-AVRIL 2018]

La nuit du 4 août 1789

La nuit du 4 août 1789

La nuit du 4 août 1789, «l’abolition des privilèges»! Cet épisode est présenté, par le prêt-à-penser historique français, comme l’acte l’émancipateur qui balaya les archaïsmes féodaux pour les remplacer par la justice égalitaire d’une bienheureuse modernité. Sous l’étiquette «nuit du 4 août», on présente dans les classes de la République à la fois l’abolition des corvées qui subsistaient de l’ancien temps de la féodalité militaire et protectrice, la réponse magnanime des constituants à la Grande peur qui ravageait les campagnes, et l’érection d’un État moderne. / Lire la suite… »

Médias et politique : les cas Trump et Macron

Mise en ligne de La rédaction, le 22 mars 2018.

par Éric Le Ray

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 56/FÉVRIER-AVRIL 2018]

Macron et Trump

Macron et Trump

Les élections récentes de Trump comme président des États-Unis, en 2016, et de Macron comme président de la France, en 2017, ont montré que la place du quatrième pouvoir, celle de la presse et des journalistes, n’était plus la même à cause de l’apparition d’Internet et des médias sociaux*. Ces outils de communication ont permis la naissance d’un cinquième pouvoir, celui des gens ordinaires qui sont devenus leur propre média. Le quatrième pouvoir, / Lire la suite… »

Du balcon de l’Amérique. Une civilisation à préserver?

Mise en ligne de La rédaction, le 22 mars 2018.

par Jean Renaud

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 56/FÉVRIER-AVRIL 2018]

Décadence (1847)

Décadence (1847)

Il n’y a plus de sens, plus d’oreille, plus d’odorat, plus de tact, plus d’histoire, plus de voyage, plus d’amour, plus de nature, plus de surnaturel, plus d’enfer, plus de ciel, plus de mer, plus de visages, plus de Bible, plus de bêtes, plus d’anges, plus de géants, plus de nains, plus de baleines, plus de coquillages, plus de navires, plus d’Odyssée, plus de Pôles. (Charles-Albert Cingria)

Sur la mer des idées, les naufrages ne sont pas rares. / Lire la suite… »

Le siècle, les hommes, les idées. Hommage à Benoît XVI, explorateur de la Parole

Mise en ligne de La rédaction, le 22 mars 2018.

par André Désilets

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 56/FÉVRIER-AVRIL 2018]

Benoît XVI

Benoît XVI

Récemment, j’ai lu les Dernières conversations de Benoît XVI (Joseph Ratzinger), ce pape émérite que j’ai appris à connaître et à aimer, convaincu, avec l’historien Peter Watson, qu’il figure parmi les derniers représentants du «génie allemand». Du moins, de nombreux lecteurs considèrent son œuvre comme celle d’un «Mozart de la théologie» où l’acuité intellectuelle intègre à la plus haute / Lire la suite… »

Le siècle, les hommes, les idées. L’enjeu de la loi 62 sur la neutralité religieuse de l’État (texte intégral)

Mise en ligne de La rédaction, le 22 mars 2018.

par Gary Caldwell

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 56/FÉVRIER-AVRIL 2018]

La religion de la neutralité

La religion de la neutralité

Le gouvernement du Québec a promulgué en octobre 2017 la loi 62: une loi qui stipule que les services publics doivent être dispensés et reçus «à visage découvert». Cette loi, qui s’intitule Loi favorisant la neutralité religieuse de l’État, fut bien reçue au Québec mais vilipendée dans les médias anglophones, et a fait l’objet, dix-neuf jours après sa sanction officielle, d’une contestation juridique déposée devant la Cour supérieure dans laquelle on allègue que l’article 10 de la loi, qui requiert «la prestation et / Lire la suite… »

Notes de lecture. Joshua Furnal, Catholic Theology after Kierkegaard (texte intégral)

Mise en ligne de La rédaction, le 22 mars 2018.

Joshua Furnal, Catholic Theology after Kierkegaard, Oxford University Press, 2016.

par Louis Roy, o.p.

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 56/FÉVRIER-AVRIL 2018]

Après Kierkegaard

Après Kierkegaard

Joshua Furnal vient de consacrer une étude fouillée et rigoureuse au danois Søren Kierkegaard et à sa réception par bon nombre de catholiques, d’abord en Allemagne avec Romano Guardini, Erich Przywara et Erik Peterson, puis en France avec Jean Daniélou, Yves Congar, Jacques Maritain et Henri de Lubac, et finalement en Suisse avec Hans Urs von Balthasar. Parmi ces penseurs, de Lubac et von Balthasar sont ceux qui bénéficient d’un long traitement, à savoir un chapitre pour chacun. D’autres auteurs, par exemple en Italie et en Angleterre, tels Cornelio Fabro et John Henry Newman, sont brièvement mentionnés. Au cours de toutes ces comparaisons, Furnal se montre pénétrant et judicieux.

En commençant son enquête par Les Œuvres de l’amour, Furnal m’a immédiatement rejoint, car je pense que ce livre est le plus beau qu’ait écrit Kierkegaard. On y découvre que, contrairement à ce qui a été souvent dit, sa pensée sur l’amour n’était pas très luthérienne; en effet, alors que / Lire la suite… »

Notes de lecture. Karl Kraus, Pro domo et mundo. Aphorismes et réflexions II

Mise en ligne de La rédaction, le 22 mars 2018.

Karl Kraus, Pro domo et mundo. Aphorismes et réflexions II, , traduction de l’allemand et préface de Pierre Deshusses, Paris, Éditions Payot et Rivages, 2015.

par André Désilets

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 56/FÉVRIER-AVRIL 2018]

Karl Kraus

Karl Kraus

C’est Patrick Dionne qui m’a signalé (et je l’en remercie) cet ouvrage de Karl Kraus (1874-1936), un auteur autrichien particulièrement courageux, «le maître de la raillerie empoisonnée», dira Stefan Zweig, qui aborde tour à tour, en sept chapitres, des questions qui n’ont rien perdu de leur actualité:

I. De la femme, de la morale;
II. De la société;
III. Des journalistes, esthètes, hommes politiques, / Lire la suite… »

Document. Réussir sa mort avec les soins palliatifs – Suite et fin

Mise en ligne de La rédaction, le 22 mars 2018.

par François Primeau

[ EXTRAITS DU NUMÉRO 56/FÉVRIER-AVRIL 2018]

 Greuze-La piété filiale (1763)

Greuze-La piété filiale (1763)

L’auteur est professeur titulaire de clinique au Département de psychiatrie et neurosciences de l’Université Laval, gérontopsychiatre et membre du Comité d’éthique de la recherche au CISSS Chaudière-Appalaches, site Hôtel-Dieu de Lévis, où il est également représentant du Comité d’indépendance intellectuelle. De plus, il siège à la Table nationale en santé mentale du MSSS Québec à titre de représentant du RUIS-Laval. La première partie de cet essai est parue dans le numéro 55 d’Égards. / Lire la suite… »